Psychologie de l’enfant et éducation nouvelle au cœur d’une conférence

TUEsday - 27/11/2018 20:16
Psychologie de l’enfant et éducation nouvelle au cœur d’une conférence

La conférence internationale "La psychologie de l’enfant et l’éducation nouvelle : au Vietnam et dans le monde, du passé au futur" s’est tenue ce 27 novembre à l’Université de langues et d’études internationales (Université nationale de Hanoï).

L’événement a été conjointement organisé par l’Institut francophone international (IFI) et l’Université de Genève (Suisse). De nombreux étudiants et chercheurs venus de différentes universités et organisations à Hanoï y ont participé.

Le directeur de l’IFI, Ngô Tự Lập, lors de la cérémonie d'ouverture de la  conférence internationale "La psychologie de l’enfant et l’éducation nouvelle: au Vietnam et dans le monde, du passé au future", le 27 novembre à Hanoï.


"Je fais mes études au Département d’éducation primaire. Je cherche toujours à comprendre les écrits portant sur ce sujet. Aujourd’hui, je participe à cet événement dans l’objectif d’écouter et de rencontrer des chercheurs spécialisés en psychologie de l’enfant et éducation nouvelle, dans notre pays et dans le monde", confie Nguyên Thuy Quynh, étudiante en 2e année au Département d’éducation primaire de l’École supérieure de pédagogie de Hanoï.

L’éducation du Vietnam nécessite un changement radical et général. La philosophie de l'éducation doit se baser sur des recherches scientifiques solides ainsi que sur les enseignements des expériences passées (succès et défaites). "Cette conférence contribue aux grands efforts de l’éducation nationale dans l’œuvre de renouvellement de l’éducation", affirme Ngô Tự Lập, directeur de l’IFI.

La Docteure Nguyễn Thụy Phương, directrice de l’Éducation Network de l’Association des experts et des scientifiques vietnamiens (Université de Genève, Suisse) a abordé la promotion et les expérimentations de l'éducation nouvelle au Vietnam durant les années 1940.


L’expérimentation de l’éducation nouvelle au Vietnam
La Docteure Nguyễn Thụy Phương, directrice de l’Éducation Network de l’Association des experts et des scientifiques vietnamiens (Université de Genève, Suisse) a abordé la question de la promotion et des expérimentations de l'éducation nouvelle au Vietnam durant les années 1940.

Elle est revenue sur l’introduction de l’éducation nouvelle (en anglais progressive education) au Vietnam il y a plus de 70 ans. À cette époque, des avant-gardistes vietnamiens (intellectuels, hommes d’affaires, enseignants…) ont cherché à moderniser les méthodes de formation des enfants. L’éducation nouvelle s’est introduite au Vietnam grâce aux réseaux de scouts et de philanthropie. Durant la période coloniale, ces réseaux ont grandement contribué à l’amélioration des soins et de l’éducation apportée aux enfants.

Genève, plateforme de l’internationalisme éducatif
Pour leur part,
la Professeure Rita Hofstetter et le Professeur Bernard Schneuwly, (Université de Genève, Suisse) ont parlé des métamorphoses de l’éducation nouvelle en Europe au fil du XXe siècle. Selon eux, l’éducation nouvelle est l’une des causes de l’élan internationaliste pacifiste du XXe siècle. Respecter les besoins naturels de l’enfant (activité, curiosité, créativité) permettrait de garantir son épanouissement et son autonomie. Cela favorisant ainsi son esprit de solidarité et de coopération, condition d’une humanité pacifiée.

Le Professeur Bernard Schneuwly (chemise blanche) et la Professeure Rita Hofstetter  (Université de Genève, Suisse) ont parlé des métamorphoses de l’éducation nouvelle en Europe au fil du XXe siècle.


Les deux professeurs ont parlé de Genève, plateforme de l’internationalisme éducatif, en présentant l’Institut Rousseau, et le Bureau international d’éducation, épicentre et catalyseur de l’internationalisme pacifié. 

À cette conférence, les conférenciers ont eu l’occasion de présenter leurs recherches sur Jean Piaget (1896-1980),  un biologiste, psychologue, logicien et épistémologue suisse connu pour ses travaux en psychologie du développement et en épistémologie, et notamment pour ce qu'il a appelé l'épistémologie génétique (ou structuralisme génétique). Il apporte un éclairage sur  la notion d'"intelligence", comprise comme une forme spécifique d'adaptation du vivant à son milieu. L’étude des stades d'évolution de cette intelligence chez l'enfant et la théorie de l'apprentissage de Jean Piaget exerceront une influence notable sur la pédagogie et les méthodes éducatives.

Ils ont aussi traité de l’impact des nouvelles technologies sur l’éducation universitaire et philosophie de l'éducation pour l'ère nouvelle.

 
Texte et photos : Phuong Mai/CVN

Source: www.lecourrier.vn


 
Total notes of this article: 0 in 0 rating
Click on stars to rate this article
 

Older articles